Genèse·Non classé

CAP ou pas CAP?

Le titre est facile, je vous l’accorde, mais résume tellement bien ce que je viens de vivre.

Mais de quoi parle-je donc?

De mon expérience du CAP Métiers de la mode Vêtement flou, ou #capmmvf2018 comme on le surnomme entre nous sur les réseaux sociaux ☺️

Je vous raconte?

  • Au commencement

Tout a débuté en Juin 2017, quand sur Instagram j’ai vu Julie nous raconter le déroulé de ses épreuves de CAP « vêtement flou ». Vêtement flou? C’est quoi cette bête? Coutures pas finies? Forme improbable? Ce nom étrange a attisé ma curiosité, et j’ai découvert ce fameux diplôme, qui valide les compétences à réaliser des vêtements non codifiés tels que robes, jupes, blouses, etc…et des modifications de patron simples.

Il vient en amont du CAP vêtement tailleur qui lui inclut les pantalons, les vestes tailleur, les chemises, des vêtements bien plus codifiés dans leur réalisation.

Et ce diplôme du CAP (vêtement flou comme vêtement tailleur) peut être passé en candidat libre, sans avoir à suivre une formation quelconque sur X heures (j’ai terminé mes études en Décembre 2006, ça allait bien).

Et c’est resté dans un coin de tête…

  • Le déclic

J’ai repris mon emploi en Octobre 2018, après 2 ans d’arrêt, à 80%.

J’ai retrouvé mon poste, mes collègues, la machine à café et mon ordi, nickel comme avant…mais je perdais la couture, qui m’avait occupée plusieurs heures par jour pendant cette pause, et ça ne me convenait pas (sans surprise hein, et pourtant j’étais ravie de travailler à nouveau et j’ai la chance d’aimer mon travail et mes collègues -coucou celles qui me lisent 😉).

Mais j’avais une idée en tête : pouvoir donner un jour des cours de couture, en soirée ou le week-end, afin de trouver un équilibre entre mon travail et ma passion.

J’aime transmettre mes connaissances, c’est comme ça, échanger avec les gens, les voir évoluer positivement.

Sauf que pour démarcher éventuellement des mairies ou asso pour proposer mes services, c’est mieux d’avoir un truc qui confirme un peu les connaissances acquises…oui, un diplôme.

Alors attention, j’en ai des diplômes, dont un superbe (accrochez -vous, c’est long et pompeux) master en finance et ingénierie financière mais va prouver avec ça que tu sais monter une fermeture à glissière ou une poche passepoilée toi!

Et figurez-vous que les inscriptions pour le CAP, c’était en octobre -novembre…

  • Les révisions

Donc oui, évidemment, je me suis inscrite, directement via ce site.

Facile (pour l’académie de Bordeaux en tout cas), gratuit, pas de formation en entreprise ni cours obligatoires, le top!

Sauf que oui super, nickel, tout ça, mais en bonne autodidacte que je suis, je me sentais d’un coup moins fière. J’allais devoir acquérir de nouvelles connaissances, parfait oui, mais lesquelles?

Il s’est avéré que nous avons été nombreuses cette année sur la communauté couture Instagram a tenter l’aventure, je pense qu’on s’est involontairement motivée les unes les autres. C’est comme ça qu’avec Aurélie, Virginie, Melina et plein d’autres passionnées, on s’est retrouvées sur le groupe Facebook créé pour l’occasion sur l’initiative d’Amandine pour échanger entre toutes les prétendantes de France présentes sur la page.

Et quel bonheur!

J’ai alors pu demander pour mon anniversaire 2 ouvrages indispensables et complémentaires :

Coudre, initiation et perfectionnement de Emilie Pouillot-Ferrand

Technologie du vêtement 2ème édition

Le 1er vous servira toujours, très complet pour la couture, les techniques, la culture couture.

Le 2ème est vraiment orienté couture industrielle et est parfait pour les épreuves techniques du CAP (EP1) et la lecture de la gamme de montage de l’épreuve pratique (EP2).

J’ai aussi découvert la chaine YouTube de 432hz couture, pleins de vidéos sur le langage industriel, des points techniques de couture (les pinces, la pose de biais, etc…) expliquées très clairement et gratuitement.

Et la pratique, la pratique, la pratique ☺️

(Artesane a sorti durant les derniers mois précédents des cours très complets de préparation au CAP MMVF mais je ne les ai pas suivi car trop cher à mon goût).

  • Les épreuves

Et le jour J est arrivé, jeudi 7 mai, début des épreuves du CAP MMVF 2018 avec l’épreuve de PSE (prévention, sécurité, environnement), épreuve d’1h commune aux différentes CAP (nous étions dans la salle avec des CAP vêtement tailleur, CAP tapisserie et CAP menuiserie).

De la logique, du raisonnement, une bonne lecture des énoncés, on verra le résultat mais c’est coefficient 1 sur 15 donc passons.

Jour 2, passons à du plus lourd, et l’épreuve qui me stressait le plus : EP1, soit la partie préparatoire de la pratique à venir. Au programme, des questions techniques sur la couture industrielle (symboles de machines, caractéristiques du lin), customisation par dessin aux crayons de couleur d’un dos de veste en suivant une planche de tendance sur le thème des fleurs (je ne vous cache pas que ça me convenait tout à fait), et épreuve de patronage sur la future veste à réaliser, ce qui permet déjà découvrir la pièce qu’il nous faudra coudre lors de l’EP2, THE épreuve pratique de 16h.

Le patronage est léger, pas besoin d’être modéliste (et heureusement), juste de la logique et surtout, toujours utiliser pour les tracés des outils de dessin (règle droite, perroquet ou pistolet, crayon mine 0,5mm, surtout pas de tracé à main levée).

P_20180608_142948_vHDR_Auto.jpg
La jolie veste Agathe

L’occasion aussi de voir que pour la veste à réaliser, le point technique serait la réalisation de poches paysannes passepoilées…avec le week-end pour s’entraîner!

Puis arrive le lundi, jour J de THE épreuve de 16h sur 2 jours, la célèbre EP2, avec de la couture, de la couture, de la couture!

On arrive dans la salle, nous avons une piqueuse plate chacune (machine à coudre industrielle, point droit only), déjà enfilée canette et bobine (ce n’est pas comme ça dans tous les centres d’examen), 3 surjeteuses pour 10 (mais nous serons 6 au final donc parfait), et 4 presses aspirantes (fer vapeur avec table à repasser avec fonction aspiration de l’air chaud soit refroidissement et séchage de la pièce tout juste repassée soit le bonheur).

On nous donne le tissu (lin kaki et coton clair puis la doublure, ainsi que le thermocollant), les planches de patron, la gamme de montage industrielle et zou!

Découpe du patron, positionnement sur le tissu (noté), respect du droit fil au millimètre (noté), découpe des pièces et c’est parti pour l’autoroute du kif à coudre, surjeter, repasser (si, si, avec une presse aspirante, c’est un kif).

IMG_20180614_004106_681.jpg

J’ai terminé ma veste le mardi à midi, je ne suis pas une référence hein, je sais que je couds vite (et que j’aurais pu passer plus de temps sur la couture à la main de mon biais aussi…).

Une fois finie, repassage final, vérification des petits fils qui dépassent, et surtout, remplissage de la fiche de conformité en auto-évaluation, comme en industrie.

Surpiqûres 5mm, conforme ou non conforme? Conforme.

Poches passepoilées, conforme ou non conforme? Non conforme (une est ratée avec rattrapage à la vas-y comme je te pousse…).

Et ainsi de suite.

Puis on rend le tout, on rentre chez soi, et on attend presque 4 semaines pour le résultat, la tête plein de cette riche expérience, en rencontres, avec les coutines (couture-copines, tu l’as?), avec ces merveilles de machines industrielles que la surjeteuse fait moins de bruit que ton frigo (alors que la tienne domestique rappelle une tondeuse mal huilée).

  • Et le résultat alors?

Le temps que j’arrive à terminer cet article, le résultat est tombé… et c’est bon, après 2 ans et demi d’auto-formation, j’ai mon tout 1er diplôme de couture et pour ça, je ne suis que joie et fierté!

  • Bon super, et la suite donc?

Ben oui, si j’ai fait ça, c’est bien que j’ai un truc en tête.

Ben non, enfin si, mais rien de défini, enfin si, mais rien de mis en place, alors ma prochaine étape maintenant, c’est des cours de modélisme 😉

 

Alors, vous vous inscrivez pour la session 2019? 🙂

 

20 commentaires sur “CAP ou pas CAP?

  1. Toutes mes félicitations pour ce diplôme qui n’a sans doute pas la même saveur que les autres … merci tout plein pour ces précieuses et concrètes indications car cela me trottait dans la tête aussi de passer un CAP couture et tu donnes déjà de nombreuses infos qui vont faire gagner du temps si je trouve le temps et le courage de me lancer (pour compléter quant à moi un diplôme d’école de commerce et deux plus récents de Capet et agrégation d’eco gestion … marrant de voir que de nombreux Bac + x cherchent à s’évader d’un monde de l’entreprise et des responsabilités vers la creativité de celui de la couture … on pourrait aussi faire une thèse la dessus :P)
    Bref je te réitère mes félicitations et mon admiration !

    J'aime

  2. Oh la là comme tu me donnes envie !
    Je me retrouve dans ce que tu dis ; sauf que moi mon boulot ce n’est plus ce qui me va… Et donc envisager un changement de vie pourquoi pas…
    Merci de ton retour 😊.

    J'aime

  3. Merci pour cet article ! J’ai vu passer pas mal de photos sur ce sujet sur Instagram et j’avoue que ça m’a donné envie de le passer en 2019, juste pour le plaisir et pour aller au bout de cette passion de la couture (d’ailleurs, si certaines prévoient de le passer à Paris, n’hésitez pas à me contacter pour échanger !).
    Serait-il possible d’avoir le nom du groupe Facebook (s’il est possible de le rejoindre) ?
    Est-ce que les livres ont été suffisants pour les révisions ou faut-il envisager un stage couture pour améliorer sa pratique ?
    Merci et félicitations pour ce diplôme !

    J'aime

    1. Avec plaisir! Le groupe c’est CAP MMVF 2017 sur Facebook. Les livres étaient indispensables, et j’ai cousu des vêtements que je n’aurais pas fait autrement pour m’entrainer à des techniques nouvelles. Par exemple j’ai cousu la blouse Carme de Pauline Alice pour m’entrainer à la fente indéchirable et à la patte de boutonnage (ratée en l’occurrence…). Et aussi si tu veux les annales des années passées sur Internet. Alors si tu en as envie, fonce c’est que du positif cette aventure 😘

      J'aime

  4. Félicitations ! j’ai suivi votre aventure avec vos « coutines » qui me donne envie de me lancer pour l’année prochaine. Même si j’ai un peu peur de l’échec finalement … Je vais mûrir cette idée pendant l’été en tout cas ! Merci pour cet article !

    J'aime

  5. Bonjour Sophie, waouh, Félicitations !! ça doit être tellement top, trop bien, canon, d’avoir son CAP couture. J’ai vu les fils de discussion et posts sur instagram concernant ce CAP. J’avoue que ça me trotte dans la tête depuis car la couture ne me lâche plus depuis une bonne année. J’aimerais aussi avoir une activité pro autour de la couture mais pour l’instant je ne sais pas trop quoi. J’avoue que le temps me questionne, car j’ai déjà assez peu de temps pour coudre alors je me dis comment je vais faire s’il faut que j’y consacre plus de temps … et ce n’est pas l’envie qui me manque. Il me reste 2 mois pour y réfléchir. Dis au final comment as-tu réussi à allier couture intense pour la pratique, boulot et vie de famille ? Tu ne dors que 3h par nuit ? En tout cas encore bravo, ton expérience me fait très envie, surtout quand je vois toutes tes cousettes sur insta qui sont toutes magnifiques. A bientôt je m’arrête là sinon il faudra que j’appelle une maison d’édition pour mon nouveau roman.

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour et félicitations, j’aime bien l’idée des groupes qui s’encouragent pour arriver à concrétiser leur projet et les personnes qui postent les photos de leurs réalisations donnent envie de se lancer, il y a un livre qui est très utile pour apprendre le patronage c’est La technique de la coupe de Line Jaque, il est très technique mais à partir de ce bouquin on peut apprendre à faire une multitude de modèles. J’ai aussi écrit sur mon blog des articles sur les techniques de couture si cela vous intéresse et bonne continuation,

    J'aime

  7. Bonsoir
    Cela donne trop envie mais honnêtement je ne sais pas si j’en serais capable.
    Idem que bcp, diplôme d’infirmière et un DU de recherche… Mais ce n’est plus ça alors je couds +++et je fais aussi de la photo de plateau 🙂
    Je vais déjà me pencher sur les livres conseillés ! Merci

    J'aime

    1. Bonsoir Magali, si tu en as envie alors fais le, aucune limite sauf celles que tu te donnes! T’as rien à perdre, c’est un super moment!
      D’ailleurs j’ai vu tes photos, elles sont superbes! Ta puce aussi.
      T’as un super talent artistique, le CAP MMVF c’est du pipi de chat 😉😘

      J'aime


      1. Je vais déjà lire le livre acheté et je sens que je vais y réfléchir pour 2020 🙂
        Merci en tt cas de tes conseils et compliments.
        Prochaine prepa de tournage semaine prochaine… J'espère pouvoir publier vite les photos

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s