Capsule 2017·Cousettes

Février [je couds ma garde-robe capsule 2017]

Je vous avais promis un pantalon Safran pour ce mois de Février ? Voici donc…mon bel ensemble lingerie handmade 😊. Et pour me faire pardonner cet affront, il y a même 2 ensembles ! 

Tout ça, c’est la faute de Rebecca. Mais si, Rebecca Meurin, la talentueuse créatrice de l’Atelier sur le fil qui donne des cours de couture à Lille, créatrice de chapeaux, de chaussures (j’ai testé les spartiates Alesia, topissime ! ), et depuis quelques temps, de patrons de lingerie.

J’avais déjà été séduite par la culotte Bel-Air à sa sortie. Quoi de mieux pour utiliser ses jolies chutes de liberty, plumetis ou autre joli voile de coton ? Grâce à ce patron, j’ai mis un pied (enfin mes fesses) dans la jolie lingerie, avec un pas à pas parfait, et une très bonne adresse de mercerie en ligne, Mercerie Extra (coucou Éric), THE adresse pour acheter les élastiques et autres accessoires de lingerie, entre autre.

Et il y a quelques jours, que vois-je ? Qu’ouïe-je ? Un patron de soutien-gorge by Rebecca ? Un patron de soutien-gorge triangle, sans armatures, sans bonnet coque, conçu pour les poitrines menues (ou échappant aux lois de l’attraction terrestre), donc absolument pas conçu pour mon 90D n’échappant ni à la gravité, ni aux effets du temps et de 2 allaitements ? J’achète de suite bien sûr ! 

Et voilà donc Picpus (rien que le nom, j’adore ! ) 😊

J’avais un peu du matériel nécessaire en stock, j’ai donc pu vite essayer ce joli patron dans une chute de cette popeline imprimée Cashmere de chez The sweet mercerie (qui a servi à la doublure de ma future veste Valentine de Chez Machine, projet du mois de Mars de ma garde-robe capsule 2017, mais je m’égare).

J’ai bien sûr fait la culotte assortie.

Pour le bas, c’était facile, j’ai déjà réalisé ce patron plusieurs fois. D’ailleurs, taillée en 40, j’ai gommé l’effet un peu trop bouffant sur le devant et les fesses en n’ajoutant PAS de marge de couture en bas de la partie devant et derrière (les parties qui seront cousues au gousset).
Pour le haut, j’ai, comme toute première tentative d’un patron, suivi scrupuleusement le tableau des tailles et j’ai coupé mes 2 triangles en 38, par rapport à mon tour de dos. J’ai fait mes pinces, fixé mon 1er élastique, puis les élastiques du bas, assemblé le tout, créé les bretelles, fixé ces dernières et après avoir cousu mes attaches, abracadabra, mon tout premier soutien-gorge était là ! Car oui, c’est bien de la véritable magie qui apparaît sous nos yeux tellement le pas à pas est clair et précis. En fait, on a l’impression que Rebecca est à côté de nous et nous montre au fur et à mesure. Un régal ! 

Puis, vint le moment de l’essayage. Et abracadabra, le nichon, il rentre pas 😄 (enfin il rentre mais il cherche sacrément à se barrer #amisdelapoésiebonsoir).

Là on dirait que ça rentre, mais en fait non ! 

Je n’ai pas été surprise, car ce qui compte en lingerie, surtout quand on commence à avoir une certaine taille, c’est la profondeur de bonnet.

On ne dira pas que je ne donne pas de ma personne pour le blog ! 

On remonte sur son cheval, et on recommence.

Et comme ce merveilleux patron est fourni avec modèle chaîne et trame ET jersey, vous pensez bien que j’ai saisi l’occasion de retester avec mon joli tissu jersey tout nouveau tout beau de chez Diffuslaine tissus à Gradignan (33) (ce magasin est une mine d’or, jalousez- moi les non girondines 😊).

Je regarde vite fait combien de cm il manque sur le côté pour obtenir un truc décent (je suis mère de famille voyons), je compare avec le patron : hop, je coupe en 44 (je sais que ce patron n’est pas pour la  #teamgrospoupous (oui ce  # existe sur Instagram), mais je suis têtue).

J’en profite pour utiliser mes nouveaux élastique Mercerie Extra, tac tac me voilà (la référence à Bébel date un peu je vous l’accorde), et hop, un nouveau Picpus est né. 

Verdict ? Ça marche. Mais ne nous enflammons pas hein. Y’a pas de miracle. Quand t’as besoin  d’armatures et maintien, ben t’as besoin  d’armatures et de maintien. Donc cette taille 44 couvre bien mes seins, néanmoins pour la tenue, à moins de me tenir tête en bas, la réalité refait surface.

Mais pour un soutien-gorge de journée off, ou pour le soir (ou la nuit pour celles qui veulent) ou quand t’as juste pas envie d’être engoncée dans tes baleines, il est parfait.
Notez que seul le bonnet est en 44, le reste (élastiques bas, bretelles) sont taillés selon mes mesures réelles.

Vous me connaissez, j’ai bien sûr réalisé le shorty assorti (du patron gratuit Faites votre propre lingerie, spécial jersey) ; et un top Agnès aussi, mais ce n’est pas le sujet ! 

Ma conclusion à ce long article ? Et bien en couture, on fait ce qu’on veut, et même si on pense qu’un projet n’est pas fait pour soi, mais qu’on veut quand même le faire, et bien il faut le faire, tout simplement et ne pas se créer de barrière comme peut nous l’imposer la mode en prêt-à-porter (na !).
Ma 2ème conclusion ? Merci Rebecca de nous (enfin moi en tout cas) faire sortir de nos sentiers battus en créant des modèles inédits, originaux, voire fous (j’ai réalisé une paire de chaussures quoi, truc de dingue ! ) 😘

Allez, au mois prochain pour mon projet Mars de ma garde-robe capsule 2017 (je ne dis pas ce que c’est, on vient de voir que je chamboule mon planning en un rien de temps 😄).

7 commentaires sur “Février [je couds ma garde-robe capsule 2017]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s