Cousettes

A la recherche de mon style couturesque

Au début de cette nouvelle aventure qu’est la couture, on teste des modèles (de magazine comme La Maison Victor, ou Burda Style), des patrons de marques indépendantes (je vous détaillerai mes découvertes et marques chouchous dans un prochain billet), et des tissus. On réalise de très jolies pièces, réussies ou non, on prend beaucoup de plaisir à les réaliser, mais quand on les essaye…on se rend compte que oui c’est joli, mais non ça ne me va pas forcément (pas par mauvais choix de taille ou mauvaise réalisation, non, mais parce que ce n’est pas mon style en fait!).

Les débuts en couture, comme tout début, c’est du tâtonnement. Il en faudra des cousettes pour trouver mon style. Et puis, j’ai eu une révélation avec le patron gratuit du tee-shirt Plantain de Deer and Doe patterns : ce que j’aime coudre et porter, ce n’est ni plus ni moins ce que j’aimais acheter et porter avant! (Oui ça parait simple là comme ça, mais croyez moi que ça ne m’est pas venu de suite!).

(Hé oui, rallongé de 3cm ce modèle est tout à fait babybump compatible et remettable après -j’ai accouché depuis 😉).

Et là est née ma « patte » : ce sera des modèles simples, mais jolis, en jersey, ou maille, ou autre tissu extensible, mais originaux aussi (l’addiction aux tissus se préparait alors…).

Que ne vous citerai-je pas les tops Cardamom et gilet Cannelle de Christelle Beneytout, le top Agnès de Tilly and the Buttons, le top Ava et la robe Juliette de Chez Machine (que j’ai eu l’honneur de tester en avant première, oui, oui, les 2), la robe Zephyr de Deer and Doe patterns. Sans oublier la jupe Manhattan, autre patron gratuit, de Anne Kerdilès Couture (j’en ai cousu 6…).

Mon 1er top Agnès avec une jupe Brume de Deer and Doe patterns (en jersey of course).

Mon 1er mélange de patron  : haut de la robe Zephyr, bas jupe Brume et manches courtes du Plantain, le tout Deer and Doe patterns.

L’acquisition d’une surjeteuse en Mai 2016 m’a fortement aidé à assouvir ma soif de jersey (merci Lidl pour la surjeteuse Pfaff Element à 149€!) => je ne peux plus m’en passer.

Le jersey, tissu qui effraie bon nombre de couturières débutantes, se maîtrise facilement avec les bons outils  : une aiguille jersey avec un point élastique de MAC (ou une surjeteuse), une aiguille double jersey, de bons conseil comme le blog de Christelle Beneytout ou le livre de Marie Poisson (une bible ! ) et un peu de patience au début 😊.

Finitions à l’aiguille double.

10 commentaires sur “A la recherche de mon style couturesque

  1. Le jersey m’effraie encore… Et comme j’ai beaucoup de projets couture en coton, je repousse l’ « échéance » !!!!! Mais quand je vois tout ce que tu fais, ça me donne bien envie de m’y mettre sérieusement ! Et les finitions de la dernière photo sont vraiment top !!

    J'aime

  2. Quoi!!!! J’ai raté la surjeteuse a 149€ ;_;
    En tout cas super ton blog ça ajoute une touche d’intimité. C’est bien de voir qu’on a toutes les mêmes soucis de place et de démarrage!! Je retiendrai ta phrase qui dit qu’on coud ce qu’on aime bien mettre. Effectivement j’étais a 2 doigts de me la faire quand ma jupe brume ne m’allait pas… mais non il a fallu que je te lise pour l’intégrer ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s